Comment choisir sa voile C ?

Cette catégorie sport associe une bonne sécurité passive et une très bonne glisse. Cette catégorie est, pour beaucoup de « vieux » pilotes, celle qui permet de voler le plus sereinement possible dans des masses d’air dynamiques, leur permettant vraiment de chasser les kilomètres sans stress . Le pilote cherchant à voler avec une EN C pourrait tout à fait être un pilote venant du haut de la classe inférieure mais aussi un pilote souhaitant descendre de la catégorie D aux allongements assez important maintenant… (sic). Comme pour la catégorie B, mais dans une moindre mesure toutefois, certaines ailes EN C seront plus abordables que d’autres. Certaines de ces ailes aussi ne supporteront pas toutes les sellettes, au risque de générer des mouvements parasites inintéressants pour voler longtemps. Le pilote cherchant une aile C devra au moins voler 60 à 70 heures par an sous sa machine pour se sentir à l’aise dans son pilotage.

Tous droits réservés 2019

Site réalisé avec amour par T4D et Seegn