Test sellette Sup’AIr XA 13

Sellette SUPAIR XA 13 :

On est ici dans l’ultra léger, au cœur des modèles de sellettes qui permettent aux plus exigeants des pilotes de marcher…le dos délesté des kilos superflus.
Pour atteindre un poids autour de 2,200kg en taille M, Sup’air s’est directement inspiré des retours d’expériences des pilotes ayant couru la plus célèbre course de marche et vol : la X alps 2013.
Tout est pensé pour combattre le poids : les matériaux choisis sont light et l’architecture de la sellette, parfaitement équilibrée, a permit d’ôter les matériaux inutiles jusque dans les moindres détails. C’est aussi en ce sens que la planchette a été supprimée ; pour autant, il ne s’agit pas d’un hamac car on peut encore faire le choix de voler sans le contact avec son cocon lorsque ça bouge un peu trop au goût du pilote.
Le revers de la médaille dans tout ça concerne la fragilité de l’habillage de la sellette : il faudra en prendre soin pour ne pas voir apparaître des points d’usure prématurés.
Et le confort dans tout ça ? Dans un premier temps, en réglant la sellette sous portique, on peut être surprit par les points d’appui que l’on sent : sous les jambes ou dans le bas du dos. Dans un second temps, lors du vol, ces mêmes points d’appui disparaissent ou en tout cas sont beaucoup moins nets. Le pilote peut se concentrer sur son environnement grâce à un confort important.
Au niveau de la sécurité passive, SUP’air a opté pour un air bag + mousse bag rassurant pour le pilote. Dans cette optique, la position du secours en ventrale permettra au pilote d’être réactif en cas de nécessité grâce à une poignée situé très proche de la base de l’élévateur.
Le pilotage ? Ces sellettes ultralight sont vraiment étonnantes car elles engendrent très peu d’inertie au niveau du pilote. On se sent complètement dans l’instant de glisse et, en ce sens là, on peut y trouver une notion de sécurité : pas de mouvement parasitant le pilotage, c’est le bonheur.
La cerise sur le gâteau intervient forcément au moment de ranger tout ça dans son sac de portage. Faisons le calcul : ALPINA 2 à 4,2kg + Sellette XA 13 à 2,2kg + Secours ultra-light à 1,2 kg + Casque à O,250kg + Instrument de vol à 0,200 kg + Sac Portage XA 13 à 0,650 kg = 8,7 KG pour aller voler = voler léger et performant n’est plus un rêve, c’est votre réalité….

Les moins :
• matériaux plus fragile qu’une sellette de 10kg…
• airbag « one shot »
• le tissu trop fluide glisse un peu au moment de ranger tout ça dans le sac…

Les plus :
• Poids hallucinant
• Confort intéressant
• Volume minimaliste
• Porte bâtons latéral
• Ligne racée